jeudi 11 octobre 2007

à l'ogre

Un homme sans manteau ni paroles
étranger à la nuit je ne sais plus
en tout cas à quelque chose de pierre
et qui dormait
devant l'oeil blanc d'une impasse
qui le cherchait
partout autour de lui les étoiles brûlaient
il s'arrêta, creusa l'énigme d'un chant
Celui-là
il n'est rien
un égaré parmi les jours
un disparu d'entre les hommes
on dirait qu'il porte
toutes les pierres toutes les ombres
de la ville
la nuit seule vient lui lécher les mains.
Jean -Pierre Siméon

3 commentaires:

patriarche a dit…

On dirait presque un SDF !!
Bon W-End !

Anonyme a dit…

Chronophage... Des pages blanches remplies de brouillon pour... quoi, finalement ?

Madame Arthur a dit…

Ce dernier n'est il pas chronophage lui même, cher anonyme?

«Etre complètement seul ne signifie rien d'autre qu'être complètement fou.»[ Thomas Bernhard ] - Extinction