lundi 18 février 2008

tagué qu'elle m'a dit Arielle

Bon assez bossé ce soir. Arielle m'annonce qu'elle m'a tagué. Je viens juste d'apprendre qu'il faut donc parler de six choses inavouables....je ne vais pas faire une confession ce ne serait pas drôle. Alors voyons....
1 Je traine et ne suis jamais concentrée très longtemps, résultat je travaille toujours dans l'urgence.
2 Je ne passe jamais l'aspirateur, je déteste ça...alors je laisse faire les autres en disant que j'ai autre chose à faire.
3 Je suce encore mon pouce et j'adore ça!
4 Plus j'aime les gens moins je leur donne de nouvelles et je ne sais pas pourquoi.
5 Je suis incapable de ne manger qu'une partie de la tablette de chocolat, il me la faut toute entière et gare si on m'en demande un bout, d'ailleurs je l'a fait disparaitre tout de suite.
6 Je suis entière et ne peux vivre que dans la passion des évènements de la vie, le calme m'ennuie.
Bon il faut donc que je tague 4 autres personnes: alors a vous Mélimélo, Heure-bleue, Ange -étrange et mon cher Africa si timide.

dimanche 17 février 2008


Beaucoup de choses à dire...tout cela se bouscule...mais le temps, le temps vous disje! Je n'ai pas envie de vous perdre vous tous les passants, les lecteurs, les amis...Mais voilà venu le temps de la rédaction du mémoire professionnel! Alors stop! Je vais m'enfermer pendant 15 jours et je ne ressortirai de mon antre que lorsque tout sera écrit! Il va m'en falloir du courage et de la ténacité moi qui suis toujours la tête en l'air pour n'importe quoi. Là, je serai seule dans la maison, je n'aurai aucune raison pour faire autre chose. Il me faudra résister à l'envie d'aller vous voir, vous laisser un com! Je vais profiter de ces derniers moments pour traîner encore un peu et puis ce sera le plongeon: à la rencontre de moi-même: serai je capable de cette analyse là? Ce que je demande à mes élèves , je vais enfin y être confrontée: la peur des mots, le recul devant la difficulté, une estime de soi à reconstruire . Souhaitez moi l"le courage des oiseaux" comme le dit Laupin. Je vous embrasse tous. A bientôt.

samedi 2 février 2008

Avoir 100ans


Aujourd'hui la famille réunit a fêté les 100 de Grandma . Aurai je le courage de tout raconter...et que choisir parmi tous les petits évènements de cette journée, les plus notables? Et bien pardi avant tout le sourire de Grandma. Heureuse que l'on s'occupe enfin d'elle! Il y avait bien longtemps que je ne l'avais vu ainsi: fraîche, jolie,souriante! Faut dire que sa fille avait mis le paquet! Robe neuve , coiffeur, poudre, parfum qu'elle rajoutait dès qu'elle se trouvait seul avec elle (ben oui! Les vieilles personnes ne sentent pas toujours très bon; les petites fuites sont là!)Petits enfants et arrières petits enfants étaient là, les épouses actuelles , les anciennes qui s'étaient invitées!! (Grandma c'est pour la vie, on ne se sépare pas d'elle!)Elle a mangé comme je ne l'ai jamais vu manger, bu 3 coupes de champagne...ça c'était à midi! Mais ensuite, il y avait surboum à la maison de retraite...les arrières petits enfants, venaient d'abord. Le plus âgé poussait grandma (c'était mon fiston, les autres suivaient en ordre serré. Le bel agencement était l'oeuvre de mamaie toujours! Ensuite les petits enfants arrivaient en portant les fleurs. Vous dirai-je ce à quoi j'ai pensé à ce moment là ? Je sais je suis un peu morbide mais bon...je suis certaine ne pas avoir été la seule. Discours abominable du maire qui s'est cru obligé de remonter la généalogie familiale jusqu'avant la révolution française (oeuvre de papi qui préfère s'occuper des morts plutôt que des vivants). Puis la directrice de la maison de retraite y est allé de son discours en affirmant que l'année prochaine était en compétition pour la palme du centenaire 3 autres pensionnaires. Elle y est allée de sa petite chanson de Renaud"100ans"
J'ai cent ans et j' suis bien content
J' suis assis sur un banc
Et je regarde les contemporains
C'est dire si j' contemple rien
J' file des coups d' canne aux passants
Des coups d' pompe aux clébards
Qui m'énervent et j' me marre
On peut rien m' dire, j' suis trop vieux
Trop fragile, trop précieux
J'ai cent ans qui dit mieux

J'ai plus d'amour, plus d' plaisir
Plus de haine, plus d' désirs
Plus rien
Mais j' suis comme le platane
Un peu d' pluie, j' suis en vie, ça m'suffit
J' suis bien

J'ai des marmots qui m' courent partout autour
Des gonzesses moins, mais ça mange pas d' pain
J' parle aux oiseaux, comme disait l'autre idiot
Et j' me d'mande où j'ai mis mon chapeau

J'ai cent ans et j' suis bien content
J'ai encore mal aux dents
Mais la souffrance c'est très rassurant
Ça n'arrive qu'aux vivants
J'attends tranquille sur mon banc
Que ce vieux monde explose
Tant il se décompose
Moi ça fait quatre vingt quinze ans
Que j' crois plus à grand chose
Il est temps que j' me repose


J'étais très mal...J'ai regardé toutes ces personnes! Une dizaine seulement pouvaient encore marcher. La plupart n'étaient pas là, perdues dans leur monde. Qu'ont elles compris de ce qui se passait . Et cette chanson complètement hors de propos!. Est ce que ces gens demandent à vivre ainsi; shootés par les médicaments pour qu'ils restent tranquilles? Fifille a fait des photos de cette communauté. Je n'étais pas très d'accord pourtant...Puis sont venus les danseurs folklorique: biniou et voix tonitruantes à vous vriller le tympan. Les personnes agées ne faisaient pas de bruits, mais les autres c'était épouvantable, il fallait parler plus fort que la musique pour se faire entendre. Je suis allée vers grandma, moins sourde qu'elle le dit et je lui ai demandé si elle appréciait: "bof! M'a t'elle dit, les danses bretonnes c'est pas trop ce que j'aime" . Je me suis souvenue de cette jeune fille en photo dans l'album: la seule avec des cheveux courts et une robe "charlestone" au mariage d'une quelconque cousine. Tous les autres étaient en costume traditionnel.
Les danses ont continué, et grandma a mangé un énorme bout de gâteau à la crème!
En restant près d'elle , je me suis rendue compte qu'elle ne reconnaissait pas vraiment ses petits enfants. Elle s'est mise à rire et m'a dit "je crois que je perd la tête tu sais".
Je retournerai voir Grandma la semaine prochaine quand tout sera calme. J'amènerai les photos de la fête et nous bavarderons. C'est facile de fêter les centenaires, mais à quoi cela sert-il vraiment ? A la résidence, Grandma reste seule dans sa chambre pendant des heures. La télé est éteinte et la radio aussi. Elle ne peut plus décrocher le téléphone. De temps en temps les aides soignantes passent et disent "ça va bien?" et repartent tout aussitôt . Grandma dîne à 18heures et elle est couchée à 19h30 et là, elle attend. Nous avons réussi à nous opposer à la prise de médicaments qui nous faisait qu'elle n'était plus consciente du temps . Nous traitons bien mal nos personnes âgées. Comment serons nous traités lorsque viendra notre tour?
«Etre complètement seul ne signifie rien d'autre qu'être complètement fou.»[ Thomas Bernhard ] - Extinction