lundi 2 avril 2007

fête étrange (J. Bertin)


Je voudrais
Une fête étrange et très calme
Avec des musiciens silencieux et doux
Ce serait
Par un soir d’automne un dimanche
Un manège très lent, une fine musique

Des femmes nues assises sur la pierre blanche
Se baissent pour nouer les lacets des enfants
Des enfants
En rubans et qui tirent des cerfs-volants blancs
Les femmes fredonnent un peu, leur tête penche

Je voudrais
D’éternelles chutes de feuilles
L’amour en un sanglot un sourire léger
Comme on fait
Entre ses doigts glisser des herbes
Des femmes calmement éperdues allongées

Des serpentins qui voguent comme des prières
Une danse dans l’herbe et le ciel gris très bas
Lentement
Et le blanc et le roux et le gris et le vert
Et des fils de la vierge pendent sur nos bras

Et mourir
Aux genoux d’une femme très douce
Des balançoires vont et viennent des appels
Doucement
Sur son ventre lourd poser ma tête
Et parler gravement des corps. Le jour s’en va

Des dentelles des tulles dans l’herbe une brise
Dans les haies des corsages pendent des nylons
Des cheveux
Balancent mollement on voit des nuques grises
Et les bras renvoient vaguement de lourds ballons

3 commentaires:

patriarch a dit…

est ce que tu parles de jacques Bertin le chanteur ? Il fait de très beaux textes . "Merci pour les jours heureux..." Aller vers la paix.." Il chante aussi Prévert et même Ferré. Je l'ai découvert il y a peu de temps. Quand j'aurai le temps, j'irai voir ses autres textes.
Bonne soirée !

Madame Arthur a dit…

Oui c'est bien ce Jacques là! Je le connais bien maintenant, je suis des stages de formation d'interprétation avec lui . C'est un adorable grognon. Ses textes sont très beaux. Il écrit beaucoup et a été un des journalistes de "Politis". Si tu peux va le voir, c'est un de nos derniers "grands". Il y a une quinzaine de textes en lignes, c'est peu mais c'est déjà ça!

la méli-mélo a dit…

Je sens Marie que tu as trouvé un moyen de t'exprimer qui te va à la perfection. L'addiction pointe et ne t'en inquiète pas. Certains en ont peur et parfois fer ment ou détruisent leur blog, je trouve ça si dommage. A-t-on jamais reproché aux écrivains d'être accros de leurs stylos et de leur papier ? On devrait se réjouir de voir les gens s'exprimer à nouveau par écrit...
Merci pour le com d'aujourd'hui, il m'a fait tellement de bien. Je t'embrasse et n'oublie pas qe nous nous sommes retrouvées maintenant.

«Etre complètement seul ne signifie rien d'autre qu'être complètement fou.»[ Thomas Bernhard ] - Extinction