jeudi 19 avril 2007

Prague 3, on ne s'éternisera pas


Puis ce fut la répétition...Ah là là! Le patron du bar ne s'atttendait certainement pas à ça! Table de mixage éNOOOOOOOOOOOOOrme, sono, et orchestre d'une vingtaine de musiciens puis nos 60 gaulois braillards. Comment avons-nous fait pour caser tout ce monde je n'en sais rien! Cette joyeuse bande s'est entassée sur 20m2. J'ai fait des photos assez parlantes de ce que fut le concert : dos tourné, verre à la main, assis sur des coins de tables, fous-rires, certains chantaient, d'autres pas... Je crois que ce n'était pas la peine de sonoriser...Les habitants du coin pensaient qu'ils pourraient danser; certains essayèrent, mais oui! Ils furent assez gentils pour applaudir cette cacophonie. Le patron se souviendra longtemps de cette horde débarquant dans son bistrot. Je crois que le chiffre d'affaire de cette soirée fut au-delà de son espérance! Je ne vais pas saoûler (hi hi) tout le monde avec le reste de nos aventures pragoises...Le dernier fait notable fut que nous perdîmes un de nos jeunes majeurs au moment du départ: ayant bu trop d'absinthe, il ne retrouva pas le car et passa la nuit dehors. Mis à part cela, nous n'eumes que trop peu de temps pour visiter cette ville superbe. Avec un peu de chance , je parviendrai à inserrer un diaporama pour vous faire visiter et vous donner envie de vous y promener

4 commentaires:

la méli-mélo a dit…

Bon alors tu demandes à ton grand petit il va bien savoir t'aider à nous mettre un joli diaporama. Et aussi moi je voudrais bien un prague 4. Ils sont contents les parents qui lisent tonblog, de voir que leur fils a bu de l'absinthe et dormi à la belle étoile ??? Chutt...

Madame Arthur a dit…

d'abord, pas grand monde à lire ce blog dans mon entourage...et puis le fils a 20ans, ils l'ont su car il a fallu qu'ils payent le voyage retour!

quintescent a dit…

La taille, ça compte.
En tous cas, en ce qui concerne les tables de mixage.

Madame Arthur a dit…

Bonsoir à toi quintescent, dans mon salon, mets toi à l'aise....

«Etre complètement seul ne signifie rien d'autre qu'être complètement fou.»[ Thomas Bernhard ] - Extinction